Extension de la Convention Collective Nationale : les salariés du particulier employeur accèdent aux formations du secteur en Outre-Mer !

2021 commence sous de bons auspices pour l’emploi à domicile dans les départements et régions d’outre-mer (DROM). En effet, depuis le 1er janvier, la Convention Collective Nationale (CCN) des salariés du particulier employeur est officiellement étendue en Guadeloupe, Guyane, Martinique et Ile de la Réunion. Une formidable opportunité pour les employés familiaux, assistants de vie et gardes d’enfants de ces territoires d’accéder à un dispositif de professionnalisation encadré et facilitant, de concourir à la reconnaissance de leurs métiers et compétences et ainsi, de conforter l’attractivité du secteur.

Un souhait exaucé… datant de 2017

Jusqu’ici, la CCN des salariés du particulier employeur du 24 novembre 1999 n’était applicable qu’aux seuls salariés de métropole (article 1). Le 18 juillet 2017, les partenaires sociaux représentatifs ont signé un avenant à la CCN la rendant applicable (sous réserve d’extension) aux particuliers employeurs et salariés de la Guadeloupe, de la Guyane, de l’Ile de la Réunion et de la Martinique. La publication au Journal Officiel du 24 décembre 2020 (n° 0311) d’un arrêté d’extension marque l’aboutissement de ce projet de longue date porté par la Branche auprès de la Direction générale du travail.

D’importants besoins en emplois et compétences sur les territoires

Les DROM comptent 59 830 particuliers employeurs et 38 687 salariés, dont 6% d’assistants maternels et 94% de salariés du particulier employeur*. Ces territoires ultramarins sont porteurs pour le secteur de l’emploi à domicile car ils connaissent de forts enjeux en matière de vieillissement de leur population et d’accompagnement des enfants dans leur développement dès leur plus jeune âge.

Favoriser et accompagner la montée en compétences des salariés

L’extension permet aujourd’hui aux employés familiaux, assistants de vie et gardes d’enfants des DROM de bénéficier du même cadre réglementaire que ceux de métropole. Elle leur garantit les droits sociaux portés par la branche et leur ouvre l’accès à l’ensemble des mesures de l’accord de formation (voir le contenu de l’accord). Ainsi, ils peuvent désormais mobiliser leur plan de développement des compétences pour profiter de l’offre de formation et de certification de la branche, conçue par IPERIA, la plateforme nationale de la professionnalisation de l’emploi à domicile.

*Source : Acoss, 2018. Données annuelles. Traitement par l’Observatoire des emplois de la famille.

Vos projets
Nos propositions...