POLITIQUE DE PROFESSIONNALISATION DE LA BRANCHE EN 2018 : UN BILAN POSITIF !

Le secteur des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile compte 1,4 million de salariés, dont 1,1 million d’assistants de vie, d’employés familiaux et de gardes d’enfants.

La politique de professionnalisation conduite par la branche professionnelle des salariés du particulier employeur permet d’apporter des solutions concrètes pour promouvoir ces métiers d’avenir qui répondent à des enjeux sociétaux forts. La branche anticipe et accompagne également l’évolution de ces métiers et des compétences qui y sont attachées, pour permettre à chacun d’être pleinement acteur de son parcours professionnel.

POLITIQUE DE PROFESSIONNALISATION DE LA BRANCHE EN 2018 : UN BILAN POSITIF !

Le secteur des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile compte 1,4 million de salariés, dont 1,1 million d’assistants de vie, d’employés familiaux et de gard’enfants.

La politique de professionnalisation conduite par la branche professionnelle des salariés du particulier employeur permet d’apporter des solutions concrètes pour promouvoir ces métiers d’avenir qui répondent à des enjeux sociétaux forts. La branche anticipe et accompagne également l’évolution de ces métiers et des compétences qui y sont attachées, pour permettre à chacun d’être pleinement acteur de son parcours professionnel.

Cette politique innovante et ambitieuse – mise en œuvre par IPERIA, plateforme nationale de professionnalisation du secteur depuis 25 ans – porte ses fruits, comme en témoigne le bilan des actions menées et les avancées notables en 2018. Parmi les temps forts, on retiendra particulièrement :

  • La signature, en mars, d’une nouvelle convention avec la CNSA, un partenaire de longue date, pour pérenniser et rendre accessible le plus largement possible les relais assistants de vie.
  • Le succès de l’événement sur la reconnaissance des métiers et des compétences des assistants maternels et des gardes d’enfants organisé au CESE en octobre.
  • L’enregistrement au RNCP d’une spécialisation « handicap » pour les titres « Assistant(e) maternel(le) / Garde d’enfants » et « Assistant(e) de vie dépendance » le même mois.

 

Au registre des résultats positifs, il y a le développement de la formation avec une hausse de 31% des départs en formation (13 863) par rapport à 2017 et une progression de 56% ces cinq dernières années (51 120 départs en formation). L’offre de formation s’enrichissant régulièrement pour être au plus près des besoins des salariés et de leurs particuliers employeurs, trois nouveaux modules ont été conçus l’an dernier (en partenariat avec la branche professionnelle des assistants maternels du particulier employeur) pour intégrer le catalogue 2019 : « Parler avec un mot et un signe », « S’occuper d’un enfant né prématurément » et « Comprendre et mieux accompagner : les nouvelles connaissances sur le développement du cerveau ».

On trouve également la certification des compétences avec 1 515 titres délivrés et un taux de réussite à la certification de 74%, porté à 83% dans le cadre de la VAE.

Enfin, l’année 2018 a également été « studieuse » avec pas moins de sept études engagées : étude métiers, suivi en emploi, facteurs clés de succès des relais assistants de vie (en partenariat avec la CNSA), étude sur les usages numériques des assistants de vie (en partenariat avec la CNSA), contrat d’études prospectives dans le cadre du PIC (DGEFP), diagnostic des besoins en emplois et compétences dans le cadre d’une convention CARIF OREF en Centre-Val de Loire et étude prospective sur les besoins en emplois et compétences dans le Var), mais aussi prometteuse avec la signature d’une convention de partenariat sur trois ans avec la Région Sud-PACA qui rencontre de forts besoins en recrutement.

Pour découvrir l’intégralité des actions et des résultats, téléchargez le bilan 2018 de la politique de professionnalisation du secteur des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile.

Vos projets
Nos propositions...